Résultat de recherche d'images pour "doigt pointé"

Des lettres de dénonciations ont été écrites à plusieurs mains artistiques et même une enquête de Gendarmerie a été menée contre la municipalité.

Pour mémoire. Ce n'est pas la première fois que la commune de Mooslargue est victime de délations  :

 

 

 

 

 

 

DÉNONCIATEUR : Définition de DÉNONCIATEUR

I.− Emploi subst., péj. Personne qui dénonce à la justice, qui accuse dans une intention malveillante. délateur; synon. littér. vieilli sycophante. Leudaste, semeur de scandale, accusateur de la reine, faux dénonciateur d'un évêque (Les jalousies étaient baissées par peur des espions et des dénonciateurs (Enf. Aust.,, p. 309). Récits mérov.,t.

http://www.cnrtl.fr

 

 

Délation - Wikipédia

Tournée contre un individu ou un groupe d'individus, la délation est faite par un délateur, individu ou groupe de personnes, pour son propre gain (s'enrichir et accaparer les biens d'autrui) ou pour lui nuire de manière malveillante (jalousie, envie, haine).

https://fr.wikipedia.org

 

La délation désigne une dénonciation jugée méprisable et honteuse[1]. Elle consiste à fournir des informations concernant un individu, en général à l'insu de ce dernier, souvent inspiré par un motif contraire à la morale ou à l'éthique et donc honteux (subjectif).

Tournée contre un individu ou un groupe d'individus, la délation est faite par un délateur, individu ou groupe de personnes, pour son propre gain (s'enrichir et accaparer les biens d'autrui) ou pour lui nuire de manière malveillante (jalousie, envie, haine). La fonction de délateur peut être créée et rémunérée par un pouvoir qui cherche à obtenir des renseignements contre ses adversaires ou ses ennemis.

Cette forme de trahison et d'opportunisme se retrouve de manière récurrente dans l'histoire et dans un grand nombre de civilisations[2][réf. insuffisante], par exemple à travers l'image de l'usurpateur romain et ses espions (agent secret)[3]. Du point de vue de la stratégie, elle appartient aux modes de corruption. Elle peut également se manifester sous forme de faux témoignage ou de calomnie[4].

Le langage populaire a produit un lexique fourni pour désigner le délateur : « mouchard », « balance », « donneur », « indic », « poucave », « sycophante », « cafard » et de manière plus étendue « collabo », « traître » ou « Judas ».

Encouragée par des régimes autoritaires ou dictatoriaux ou par des forces d'occupation[5], généralement occultée et anonyme, elle est facilitée par un pouvoir qui diffuse et défend des théories racistes et discriminatoires[6][réf. insuffisante].

Des études semblent démontrer que la délation de proches ou de personnes au sein d'une même famille aurait été une pratique répandue en France lors de la Seconde Guerre mondiale[7].

La délation ne doit en aucun cas être confondue avec la dénonciation d'infraction, de crime ou délit, ou encore le lancement d'alerte, activité désintéressée et risquée consistant à informer le public, les médias, les élus de pratiques douteuses ou dangereuses de la part d'entreprises ou d'organisations diverses qui de la sorte menacent l'économie, la santé, la société en général.

 

 

 

 

 

 Résultat de recherche d'images pour "doigt pointé"