Le Conseil Municipal de Mooslargue du 15 Décembre 2016 est visible sur le site de la mairie.

C'est avec consternation et amusement que j'ai pu lire les points divers. Comme lors du précédent conseil du mois de septembre 2016, le Conseiller Municipal LAVARENNE Mathieu, s'est fait remarquer. Pas dans le sens utile, bien sur, mais en posant des questions en relation avec ce qu'aurait pu avoir l'association dont il fait partie, sans avoir l'air de rien. Peut-être pense-t-il que les gens ne sont pas assez intelligents pour comprendre le but de ses questions ?

Voir ci-dessous la retranscription de ces questions avec les réponses de notre Maire et de son adjointe. Vous pourrez lire mes explications pour les personnes n'habitant pas le village et qui ne comprendront pas forcément où veut en venir LAVARENNE Mathieu, membre actif de l'association les Mattagumbers dont sa maman est la présidente.

Ses questions sont en bleues, les réponses du Maire en noires et mes commentaires en verts.

 

En réponse au courriel de M. Mathieu LAVARENNE adressé à l'ensemble des membres du Conseil Municipal en date du 14 décembre 2016, et son souhait de traiter "plusieurs demandes concrètes" en points divers, M. le Maire apporte les réponses suivantes :

MDRComme lors du dernier Conseil Municipal, LAVARENNE Mathieu demande des comptes à la Municipalité... dont il fait partie !!!! C'est incroyable ! Avoir accès aux documents (et en recevoir copie), participer aux conseils, faire partie de commissions, être au courant de tout et poser encore des questions ! Ou plutôt demander des comptes vu la tournure des phrases. Eh oui, LAVARENNE Mathieu demande des comptes à la municipalité. Sur quoi ? Je vous le donne en mille ! MDR.

J'explique pour les non-habitants de Mooslargue : Vous comprendrez plus loin que ces questions sont, sans en avoir l'air, en rapport toujours et encore avec son association...

Demandes M. Lavarenne (écriture bleue)

1/ En avril 2015, lorsque le maire avait pour la première fois souhaité mettre au vote la transformation du second étage de la mairie en logement (à l’occasion du point concernant l’affectation du bureau des adjoints pour le conseil de fabrique), et suite à mes objections concernant la réception de subventions pour la rénovation d’un bien public en en faisant ensuite un logement privatif, Pascal avait finalement choisi, si mes souvenirs sont bons, d'attendre d'avoir les subventions avant de prendre cette décision. Qu’en est-il maintenant que la décision est prise ? Les subventions sont-elles toutes arrivées ?

M. le Maire précise que dans le but de louer ce local, aux fins de rentrée financière, toutes les subventions n'ont pas été attendues pour entreprendre les travaux, après accord du Conseil Municipal, et que la mairie encaisse tous les mois un loyer de 750 euros charges comprises, depuis mi octobre 2016. M. le Maire précise que M. LAVARENNE ne doit pas s'inquiéter et que la municipalité a veillé à ce que toutes les subventions auxquelles la commune avait droit aient été perçues.... Cette situation apparait notamment dans le compte administratif 2015 dont M. LAVARENNE a eu copie dans le cadre de la "commission finance".   

Mais pourquoi donc revenir encore et encore à la charge avec cet appartement ?

Pour explications aux non-habitants de Mooslargue : Ah, de nouveau ce fameux logement au-dessus de la mairie ! Soit-disant promis pour "les" associations. Un logement tout neuf, avec ascenseur, de 100 m2, tout confort, gratuitement mis à disposition "des" Associations ?

Ce logement, aurait été en plus de tous les autres avantages dont son association bénéficiait ? (voir les délibérations du 25 février 2015, rubrique subventions aux associations sur le site officiel de la mairie http://www.mooslargue.fr/IMG/pdf/CR_CM_du_25-02-20153635.pdf)

Il n'y a pas beaucoup de communes où on peut dire qu'une association a reçu autant ! Mais, ce n'était peut-être pas assez pour lui, il aurait surement aussi bien voulu ce logement et les clefs de la Mairie..... et c'est pour cela peut-être qu'il s'acharne avec rancoeur contre la municipalité ? Maintenant, vous comprenez ?MDR

Cela me fait quand même rire, il demande des comptes et comme notre Maire l'écrit : "Cette situation apparait notamment dans le compte administratif 2015 dont M. LAVARENNE a eu copie dans le cadre de la "commission finance". Totalement incroyable, LAVARENNE demande à ce qu'on lui rende compte .... de choses dont il a déjà eu copie et qui ont déja été discutées en sa présence !!!!!! MDR

 

 

 

               2/ Plus largement, maintenant que le second étage est loué, et dans la droite ligne des interrogations dont j’avais fait part au conseil, je souhaiterais que nous ayons un bilan financier de cette opération de transformation (notamment le montant des subventions, des remboursements de TVA, le coût des travaux de réaménagement, le retour sur investissement attendu...).

M. le Maire déclare qu'à sa connaissance, personne à part lui, ne souhaite de bilan financier. D'ailleurs, à ce jour, il n'y a pas de bilan financier, pour rappel un bilan se fait en clôture d'exercice et les résultats sont présentés en mars lors des discussions budgets.

L'appartement est loué et s'auto-amortira dans quelques temps comme à chaque fois qu'une opération immobilière est faite. M. le Maire ne comprend pas pourquoi M. LAVARENNE cherche à dresser un bilan financier et s'étonne pourquoi M. LAVARENNE ne demande pas aussi de bilan financier pour l'autre appartement loué par la Mairie. Pourquoi celui-ci et pas l'autre qui a aussi fait l'objet de dépenses pour sa réfection ? M. le Maire informe M. LAVARENNE que les comptes de la mairie sont vérifiés tous les ans par les impôts.

M. le Maire rappelle à M. LAVARENNE qu'il a été premier adjoint, chargé des finances lors de ce projet et qu'il fait partie de la commission des finances. Les sommes en question avaient été mentionnées dans les budgets et qu'il faudrait faire montre de plus d'attention au moment opportun et non deux ans après.

Il rappelle enfin que cette affectation fait suite à de nombreuses délibérations précédées de débats aux termes desquels toutes les explications ont été données.   

Oui, ça c'est certain, il suffit de relire les comptes-rendus du Conseil Munipal des séances précédentes !

Le Maire "s'étonne pourquoi M. LAVARENNE ne demande pas aussi de bilan financier pour l'autre appartement loué par la Mairie". Mais nooooon, vooooyons.... L'appartement en location rue de Bisel ne l'intéresse pas. Il n'avait pas de vue sur celui-là !  100 m2 tout neuf, tout confort avec ascenceur c'est beaucoup, beaucoup mieux !

... LAVARENNE Mathieu ne sait pas, ne comprend pas ou ne veut pas comprendre ? :

- "un bilan se fait en clôture d'exercice et les résultats sont présentés en mars lors des discussions budgets."

- "M. le Maire informe M. LAVARENNE que les comptes de la mairie sont vérifiés tous les ans par les impôts."MDR

- "M. le Maire rappelle à M. LAVARENNE qu'il a été premier adjoint, chargé des finances lors de ce projet et qu'il fait partie de la commission des finances"

- "Les sommes en question avaient été mentionnées dans les budgets et qu'il faudrait faire montre de plus d'attention au moment opportun et non deux ans après"

- "cette affectation fait suite à de nombreuses délibérations précédées de débats aux termes desquels toutes les explications ont été données"

            

               3/ Je souhaiterais aussi savoir pourquoi les charges sont comprises dans le loyer de ce nouveau logement. 

Ce point a été débattu lors d'un précédent Conseil Municipal, M. le Maire s'étonne que M. LAVARENNE revienne sur ce point, toutes les décisions ayant déjà été  prises. M. le Maire s'interroge sur toutes ces questions redondantes et toujours relatives à l'appartement situé au-dessus de la mairie formulée par M. LAVARENNE (à presque chaque conseil).

Allez, ça continue ! 3ème question concernant cet appartement. Eh bien dis donc, ça l'intéresse ! Il est examiné sous toute les coutures ce logement (pas l'appartement rue de Bisel bien sûr ... et rien d'autre non plus).

Moi, je pense que LAVARENNE commence à devenir lourd, très lourd  .... Il devrait peut-être prendre conscience que l'appartement est loué et n'est définitivement pas un local donné gratuitement à son association (oups aux associations) comme il l'eut espéré. Je pense que le Conseil Municipal a décidé de la transformation de ce local en appartement et qu'il ne servira à rien à  LAVARENNE, de manière directe ou détournée, de revenir sur le sujet.

"la mairie encaisse tous les mois un loyer de 750 euros charges comprises, depuis mi octobre 2016." (réponse à la question 1).

Il eut mieux valu renoncer à cet argent, surtout par les temps qui courent, et lui donner ce local ?????? C'est totalement abberant !!! Je pense que ce conseiller municipal, qui aurait bien aimé être Maire, n'a vraiment aucune notion de ce qu'est un budget !!!!!

  

               4/ Par ailleurs, si nous avions choisi de reporter l'approbation du compte-rendu de séance à la séance suivante, comme cela se pratique généralement et comme je l'avais demandé, vous auriez évité de signer un compte-rendu visiblement entaché d'irrégularité, dans la mesure où il est question d'un vote et d'une délibération qui n'ont pas eu lieu (concernant la désignation d'un secrétaire au tout début de séance). C'est un motif suffisamment valable pour demander une nouvelle fois que cette vieille habitude soit corrigée afin d'éviter de tels dérapages.

 

M. le Maire confirme à M. LAVARENNE, que le conseil Municipal n'a jamais choisit de faire de report d'approbation. 

M. le Maire précise que la locution "entaché d'irrégularité" est excessive et ne prête à aucune conséquence, selon renseignements pris dès le lendemain auprès des autorités compétentes.

De surcroît, il rappelle que la nomination d'un secrétaire de séance, obligatoire mais dont le défaut ne remet pas en cause la régularité des délibérations prises, n'avait jamais été pratiquée par l'ensemble des municipalités précédentes et que, pour se conformer à la loi, M. le Maire a, depuis les deux derniers conseils inclus cette désignation dans le formalisme de la séance.

Il faudra à présent s'y habituer.

Le fait que cet incident soit arrivé n'est pas étranger au fait que dès l'ouverture de la dernière séance du conseil municipal et pour un bon quart d'heure, M. LAVARENNE s'est cru obligé de faire des remarques, critiques et demandes diverses, non liées à l'ordre du jour et qui ont, à la demande de M. le Maire, été reprises en fin de Conseil Municipal, au point divers.

            M. le Maire souligne que M. LAVARENNE cherche peut-être à l'incriminer et à incriminer l'ensemble du conseil ayant signé la dernière délibération.

Entaché d'irrégularité ! Il veut faire croire à la population qu'une faute gravissime a été commise alors qu'il en a une grande part de responsabilité ? ... "que cet incident soit arrivé n'est pas étranger au fait que dès l'ouverture de la dernière séance du conseil municipal et pour un bon quart d'heure, M. LAVARENNE s'est cru obligé de faire des remarques, critiques et demandes diverses, non liées à l'ordre du jour".

Le Maire précise utilement que "le défaut ne remet pas en cause la régularité des délibérations prises, n'avait jamais été pratiquée par l'ensemble des municipalités précédentes et que, pour se conformer à la loi, M. le Maire a, depuis les deux derniers conseils inclus cette désignation dans le formalisme de la séance."

J'en déduis qu'avant, cela s'est toujours fait et que pendant ses 12 ans de mandat en tant que conseiller municipal cela ne dérangeait pas LAVARENNE Mathieu et maintenant cela le dérange !

Avec notre ancien maire, il était aussi conseiller municipal, il me semble, et là, tout allait bien ? Mais oui, bien sûr ! La façon de faire allait même très bien vu que son association avait beaucoup ! Là est bien le problème avec ce Monsieur, nous avons changé de Maire et ce n'est pas la même musique !

 

               5/ Enfin, j'ai appris avec regret que la salle communale de Mooslargue a été déclarée indisponible pour la fête de l'école vendredi soir le 16, alors qu'elle permettrait un meilleur accueil que dans la petite salle de Seppois-le-Haut (plus de place donc pas besoin de tout chambouler en cours de route, meilleures conditions techniques, scène en hauteur qui permet aux parents de ne pas avoir à se mettre debout pour voir la tête de leurs enfants, parking plus grand, etc.), au motif qu'il y aurait le repas des aînés dimanche 18 à midi. Comme je l'ai dit lors de la dernière réunion du SIS, je me souviens de fêtes le vendredi soir suivies du repas des aînés le dimanche sans que cela ne pose de problème. Les parents de Liebsdorf avaient pris l'habitude de venir à Mooslargue pour les différents spectacles et fêtes pour toutes les bonnes raisons citées ci-dessus. On ne peut pas d'un côté vanter les mérites réels de notre salle communale et de l'autre ne pas chercher à tirer bénéfice de ces avantages au profit de l'école. Je ne comprends donc pas vraiment votre décision, mais peut-être me manque-t-il encore d'autres éléments.

 

Nous n'avons aucune objection  à ce qu'une manifestation de l'école ait lieu à Mooslargue.

M. le Maire précise que pour l'école, comme pour toute autre organisation, il y a lieu de vérifier la disponibilité de la salle et, bien sûr, de recevoir la réservation à temps.

A l'origine la fête était prévue le 9 décembre, elle a ensuite été déplacée au 16 décembre.

Il rappelle que la fête de St Nicolas a eu lieu dans la salle des fêtes de Mooslargue. M. le Maire signale que depuis deux ans, la fête de Noël de l'Ecole se déroule dans la salle des fêtes de SEPPOIS LE HAUT, sans que cela ne pose de problème au Maire de cette commune et au SIS.

Mme PETER intervient en déclarant que depuis 2008, elle se charge de la préparation de la salle des fêtes pour le repas des aînés et que jamais il n'y a eu de fêtes de Noël de l'école à Mooslargue dans la salle avant le repas des aînés.

Mme PETER précise que préparer la salle des fêtes prend du temps et que, pour ne l'avoir jamais vu préparer ou aider à quoi que ce soit, M. LAVARENNE ne se doute peut-être pas du temps que cela demande, sans parler du nettoyage pour la remise en état de la salle.

M. le Maire précise  qu'il y a eu des fêtes de la St Nicolas avec marche au flambeau à LIEBSDORF, mais rien à Mooslargue pour les fins d'années.

M. le maire rappelle que la salle de LIEBSDORF, non chauffée (contrairement à la salle des fêtes de SEPPOIS-LE-HAUT) et sans estrade, n'a jamais posée de problème à M. LAVARENNE.

M. le Maire précise qu'un tel point n'a pas à être débattu en Conseil Municipal, pas plus que lors d'une réunion au SIS dont M. LAVARENNE fait d'ailleurs partie et sujet sur lequel il s'est exprimé. Mme PETER confirme les propos de M. le Maire et ajoute que M. LAVARENNE s'est déjà exprimé sur ce point lors de la réunion du Sis, sans que ses remarques n'aient été prises en considération car l'organisation de la fête de Noël ne pose aucun problème à qui que ce soit à part lui. M. le Maire se demande bien pourquoi M. LAVARENNE insiste de la sorte pour que cette fête se déroule à Mooslargue et cherche à polémiquer là où il n'y a pas lieu de polémiquer. 

            M. le Maire conclut que la presque totalité des points évoqués ci-dessus ont déjà été évoqués à de multiples reprises et se demande combien de fois il va falloir en rediscuter stérilement.

Pourquoi chercher à polémiquer alors que personne, à part lui, ne trouve à y redire ?

... de "meilleures conditions techniques, scène en hauteur" seraient mieux pour un spectacle ? N'y a-t-il pas anguille sous roche ?

Je pense que durant toutes ces années où Seppois-le-Haut avait sa propre école, les parents d'élèves ont pu supporter de ne pas avoir d'estrade et les spectacles d'élèves ont toujours eu lieu ! Quoi qu'on fasse, un spectacle avec ses enfants est toujours le plus beau.

- "A l'origine la fête était prévue le 9 décembre, elle a ensuite été déplacée au 16 décembre." "M. le Maire précise que pour l'école, comme pour toute autre organisation, il y a lieu de vérifier la disponibilité de la salle et, bien sûr, de recevoir la réservation à temps."

- "la fête de St Nicolas a eu lieu dans la salle des fêtes de Mooslargue"

- "depuis deux ans, la fête de Noël de l'Ecole se déroule dans la salle des fêtes de SEPPOIS LE HAUT, sans que cela ne pose de problème"

- "M. le Maire rappelle que la salle de LIEBSDORF, non chauffée (contrairement à la salle des fêtes de SEPPOIS-LE-HAUT) et sans estrade, n'a jamais posée de problème à M. LAVARENNE."

Mme PETER prend la parole à propos de la réflexion de LAVARENNE "je me souviens de fêtes le vendredi soir suivies du repas des aînés le dimanche sans que cela ne pose de problème", Mme PETER répond que "depuis 2008, elle se charge de la préparation de la salle des fêtes pour le repas des aînés et que jamais il n'y a eu de fêtes de Noël de l'école à Mooslargue dans la salle avant le repas des aînés"

Info ou intox ?

Cherche-t-il à nouveau à incriminer la municipalité ? alors qu'une fois de plus il n'y a même pas matière à l'incriminer ?

- "Mme PETER précise que préparer la salle des fêtes prend du temps et que, pour ne l'avoir jamais vu préparer ou aider à quoi que ce soit, M. LAVARENNE ne se doute peut-être pas du temps que cela demande, sans parler du nettoyage pour la remise en état de la salle." 

C'est vrai, elle n'est pas la seule à ne jamais l'avoir vu aider, préparer ou ranger quoi que ce soit... d'ailleurs à ce propos, une petite anecdote, souvenez-vous du planning des Déchets Verts où il n'a assuré aucune de ses permanences.

Bref, en conclusion, être un élu, c'est travailler en équipe pour le bien de tous.... et pour faire avancer le navire... Je plains notre municipalité ; être obligé de "travailler" avec ce Monsieur qui s'obstine à ramer en arrière... bon au moins il fait quelque chose, il rame, il rame, rame, rame .....

 

 

imagesV4C2UKJR

 

 Les délibérations du Conseil Municipal du 16 septembre 2016, c'est ici